Ecoutez cet article

Pour le Rwanda, son policier qui a abattu le militaire congolais ce vendredi 17 juin sur le sol rwandais, a agi au titre de la légitime défense face à quelqu’un qui tirait à bout portant.

« Ce matin vers 08h45, un militaire congolais non identifié armé d’un fusil AK 47 a traversé la frontière « Petite Barrière » dans le District de Rubavu et a commencé à tirer sur des agents de sécurité rwandais et des civils traversant la frontière, blessant deux policiers rwandais. Un officier de la Police nationale rwandaise en service a riposté en état de légitime défense, pour protéger les civils traversant la frontière et les agents frontaliers. Le militaire congolais a été abattu à 25 mètres à l’intérieur du territoire rwandais », peut-on lire dans un message en anglais de l’armée rwandaise, traduit en français par 24h.cd.

Dans un même message, les responsables de l’armée rwandaise ont indiqué avoir invité le « Mécanisme conjoint de vérification élargi (EJVM) à enquêter sur l’incident ».

Il y a lieu de rappeler que les ministres des Affaires étrangères du Rwanda et de la RDC ont échangé ce matin à propos de cet incident.

Pour l’instant, le conflit persiste toujours entre Kigali et Kinshasa. Le gouvernement congolais qui accuse le Rwanda d’appuyer le M23 dans les affrontements avec les FARDC dans l’Est a, ce même vendredi, et après la mort de ce soldat, fermé les frontières avec son voisin.

Fabrice Lukamba
24h

SOMBA,TEKA Ofele

1 COMMENTAIRE

  1. Merci monsieur le Président de suivre de py l’insécurité qui se passe à l’est du pays et nous vous prions y apporter solution

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici