Ecoutez cet article

En République Démocratique du Congo, les réactions ne cessent de tomber après la publication du gouvernement de l’Union sacrée.

A son tour, le parti Bundu Dia Mayala (BDM) de Zacharie Badiengila dit Ne Muanda Nsemi a présenté ce mercredi 14 avril ses regrets suite à l’absence des ses membres dans la nouvelle équipe de Sama Lukonde.

A en croire Muanda Nsemi, le président de la république doit honorer sa promesse en lui confiant cette-fois ci un poste de responsabilité comme mandataire public.

« Les membres de Bundu Dia Mayala ont constaté leur absence dans ledit gouvernement malgré leur participation aux différentes consultations. Nonobstant ce qui est arrivé, le parti politique BDM déclare ce qui suit : nous sommes confiants que le président de la République tiendra sa promesse faite à l’honorable Ne Muanda Nsemi et que dans la répartition des postes qui suivra tant dans les entreprises publiques tant dans d’autres organes de gestion de la république, le parti BDM et son président se retrouveront ; nous réitérons notre soutien au Chef de l’Etat et au gouvernement de l’union sacrée de la nation », a dit Muanda Nsemi

Ce nouveau gouvernement est nommé quatre mois après la rupture de la coalition du président Tshisekedi avec son prédécesseur Joseph Kabila.

Il s’appuie sur une majorité de l »union sacrée de la Nation », obtenue par les partisans du président Tshisekedi qui ont renversé la précédente majorité pro-Kabila dans les deux chambres.

Des proches des anciens opposants, Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba, occupent des postes stratégiques. C’est le cas d’Eve Bazaïba, secrétaire générale du Mouvement de libération du Congo (MLC) de M. Bemba, qui est nommée ministre de l’Environnement avec rang de vice-Premier ministre.

Christophe Lutundula, un partisan de Moïse Katumbi, a été nommé au ministère des Affaires étrangères. Christian Mwando, un autre lieutenant de l’ancien gouverneur du Katanga a pris le ministère du Plan.

Le parti de Moise Katumbi fait son entrée dans le nouveau gouvernement
Lire aussi →Jean-Michel Sama Lukonde, nouveau Premier ministre en RDC

Le ministre de la Défense est un général-médecin à la retraite, Gilbert Kabanda, proche du président Tshisekedi, et celui de l’Intérieur est Daniel Aselo Okito, secrétaire général adjoint de l’UDPS, le parti présidentiel.

Patrick Muyaya Katembwe, 39 ans, est le nouveau ministre de la communication et des médias. Il est licencié en Journalisme, option Politique Extérieure (Institut Facultaire des Sciences de l’Information et de la Communication, 2007),

Le MLC de Jean-Pierre Bemba fait également partie du nouveau gouvernement
Les critères de la nouvelle équipe.
Auparavant, le Premier ministre Jean Michel Sama Lukonde, a donné au sortir d’une audience avec le Président Félix Tshisekedi, les critères du gouvernement de l’Union sacrée :

-Taille réduite

-Participation de la femme

-Participation de la jeunesse

-Représentativité nationale et inclusivité des forces politiques.

Et son compte tweeter, M. Sama apporte ces précisions :

Représentativité féminine : 27%

Moyenne d’âge : 47 ans

Nouvelle figure : 80%

Les priorités : Sécurité, Santé, Enseignement, Justice, Agriculture, Pêche & Élevage, Economie, Processus électoral, Infrastructure, Numérique.

Soulignons aussi que la plupart des membres de ce nouveau gouvernement sont des élus du peuple tirés du Parlement. Ce qui fait que cette équipe pourrait bénéficier de la confiance de la population.

Africa 24 sur 24

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici