Ecoutez cet article

Les infos de La Libre Afrique faisant état d’une rencontre le 18 juillet 2020, entre le président sortant, Joseph Kabila et le patron de la commission électorale dans sa ferme de Kingakati, dans l’Est de Kinshasa, ont sorti Corneille Nangaa de son mutisme.

De manière catégorique, le président de la centrale électorale a démenti avoir été invité et échangé avec l’ex président Kabila comme dit dans l’article de « Libre Afrique » publié dimanche 19 juillet 2020.

Sur son compte Twitter, il charge le média belge. Nangaa met « cette désinformation » sur le compte d’une campagne de sape qui vise à ternir son image.

« Tout ce qui est dit dans l’article ci-dessus relève de la pure diffamation. Je n’ai jamais été invité, ni reçu à Kingakati le 18 juillet 2020. Je dénonce cette campagne de sape« , a tempêté Nangaa, niant à haute voix, sa rencontre avec JKK.

A cette même occasion, le président de la commission électorale n’a pas exclu la possibilité de traîner le média belge en justice pour obtenir réparation.

« …et je ne manquerai de recourir pas aux moyens de droit pour obtenir réparation au moment opportun », a-t-il ajouté.

Sachez que “La Llibre Afrique” a annoncé une rencontre entre Joseph Kabila et Corneille Nangaa samedi le 18 juillet dernier à Kingakati. Dans cet article, le journal parle de trois heures trentre d’entretien entre les deux hommes, soit de 11h à 14h30.

Selon La Libre toujours, avec Nangaa, Kabila a abordé deux grands thèmes : les comptes de la Ceni sortante et la nomination de Ronsard Malonda pour lui succéder. Et d’ajouter que Joseph Kabila voulait donc faire le point avec Nangaa sur la «bonne tenue» des comptes de sa Ceni. Une Ceni qui a englouti des centaines de millions de dollars.

Le média belge affirme également que Joseph Kabila a redit à Nangaa sa colère contre Benoît Lwamba, le juge d’origine katangaise qui a « jeté l’éponge après avoir été un peu bousculé » par le nouveau pouvoir en place, indique un ponte du FCC pour qui, le prédécesseur de Félix Tshisekedi est très fâché contre tous les Katangais et qu’il n’hésite pas à dire qu’il n’a plus confiance en eux. «Tous les Katangais sont des traites», a-t-il d’ailleurs martelé à Nangaa le même samedi lui lançant : « Tu ne seras pas comme lui ? » . On ignore la réponse du président sortant de la Ceni, a conclu le média belge.

Athanase Mwenge
Ouragan Fm

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici