Ecoutez cet article

La proposition de loi initiée par le candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2018, Noël Tshiani sur la fonction de président de la République qui doit être réservée aux Congolais de père et de mère, est balayée d’un revers de la main par Jean Claude Muyambo.

Devant la presse le mercredi, le président du parti politique la Solidarité Congolaise pour la Démocratie (SCODE), indique que cette question ne devrait pas être une priorité en ce moment.

D’après lui, le pays n’a pas besoin de gens qui viennent pour distraire le peuple, mais plutôt de ceux qui viennent avec des projets de développement, pas de flatteurs.

« La question de nationalité n’est pas opportune actuellement. C’est une forme de distraction que le peuple ne veut pas entendre. Nous devons éviter la politique du corbeau et de renard de ceux qui pensent qu’il faut être congolais de père et de mère. A l’époque de Mobutu, il avait tout le monde, sans chercher à savoir si tel est congolais de souche ou pas, c’était ça sa force. Aujourd’hui nous ne voulons pas de gens qui viennent pour distraire le peuple, mais plutôt de ceux qui viennent avec des projets de développement, pas de flatteurs », a-t-il laissé entendre.

Certains observateurs, font comprendre que cette loi est taillée sur mesure, pour écarter Moïse Katumbi de la course présidentielle de 2023, afin de laisser Félix Tshisekedi compatir seul à ce scrutin tant attendu par les congolais.

Ce, après avoir manifesté publiquement sa volonté de briguer un deuxième mandat.

Ivan Honoré
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici