Ecoutez cet article

Nouvel Elan, parti politique cher à Adolphe Muzito, juge les actes et le discours de Kigali d’une extrême gravité et, exige des autorités de Kinshasa la rupture immédiate des relations diplomatiques avec le Rwanda. Dans une déclaration politique hier jeudi 2 juin à Kinshasa, ce parti de « Lamuka », principale plateforme de l’Opposition en RDC, demande également la reconnaissance officielle du Rwanda comme pays agresseur de la RDC, le dépôt par la RDC, d’une plainte auprès des instances judiciaires internationales compétentes contre le régime de Paul Kagame. Ce, afin de l’obliger à répondre de tous les crimes contre l’humanité commis en RDC depuis le 2 août 1998, l’interdiction définitive des vols de la compagnie Rwandair sur le territoire national congolais.

Ce, en raison de la gravité des actes et discours du pouvoir rwandais ayant conduit à l’escalade entre Kinshasa et Kigali.

Par ailleurs, le parti de l’ancien Premier ministre demand ardemment, le rappel à Kinshasa, pour consultation, de l’ambassadeur de la RDC à Kigali ; la saisine du Conseil de sécurité des Nations unies afin d’exiger l’exploitation urgente des conclusions de son Rapport Mapping sur le Congo. S’ajoute à cela, la levée du caractère confidentiel de la liste des présumés responsables des 681 cas d’atteintes aux droits humains décrits dans ledit rapport. Pas tout.

« Nouvel Elan » exige également que Vincent Karega, ambassadeur du Rwanda à Kinshasa, soit déclaré comme persona non grata et qu’il soit expulsé vers son pays ; la confirmation de la mesure de suspension de l’exploitation de la compagnie aérienne Rwandair en RDC ; la conduite d’audit de l’activité de cette compagnie au Congo, de 2019 à 2022.

La construction, dans les meilleurs délais, d’un mur de séparation avec les Etats agresseurs de l’Est de la RDC, après des études, est aussi l’une des exigences du parti cher à Adolphe Muzito.

Les représentants de cette formation politique, membre de Lamuka, signataires de ladite déclaration politique sont montés au créneau à la suite notamment de » récents propos trop belliqueux de Monsieur Paul Kagame, se servant du sempiternel et fallacieux prétexte de la présence des troupes du FDLR en RDC pour exprimer la volonté de son pays de porter la guerre sur le territoire congolais « , de » preuves désormais irréfutables que le Rwanda sert de base arrière aux multiples groupes terroristes qu’il a pris l’habitude de créer et d’entretenir dans le but de commettre des massacres de populations civiles innocentes, des viols sexuels utilisés comme armes de guerre et pillages des ressources du sol et du sous-sol dans l’Est de notre pays »

Kléber KUNGU
Forum des as

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici