Réagissant suite à la lettre du député national Christophe Lutundula qui accuse le bureau de l’assemblée nationale de blocage de sa proposition de loi organique sur les réformes de la CENI, le porte parole de Ensemble pour le changement, parti cher à Moïse Katumbi, Olivier Kamitatu qualifie d’indigne que le Bureau de l’Assemblée Nationale finasse avec la proposition de loi de Christophe Lutundula sur la réforme de la CENI tout en essayant d’accorder le bénéfice de l’urgence aux propositions de loi scélérates de Minaku-Sakata.

Il qualifie d’indigne; « ce petit jeu de dupes tient de la canaillerie. »

« Quand le Bureau de l’Ass. Nat. finasse avec la proposition de loi de Christophe Lutundula sur la réforme de la CENI tout en essayant d’accorder le bénéfice de l’urgence aux propositions de loi scélérates de Minaku-Sakata, ce petit jeu de dupes tient de la canaillerie. Indigne !, » a écrit Olivier Kamitatu sur son compte tweeter ce 03 août 2020.

« Quand le Bureau de l’Ass. Nat. finasse avec la proposition de loi de @ChristopheLutu2 sur la réforme de la #CENI tout en essayant d’accorder le bénéfice de l’urgence aux propositions de loi scélérates de Minaku-Sakata, ce petit jeu de dupes tient de la canaillerie. Indigne ! https://t.co/jULPBnHYBR ».

Dans une correspondance adressée à la présidente de l’Assemblée Nationale Jeanine Mabunda Lioko et dont une copie est parvenue dimanche 2 août 2020 à Politico.cd, le Député National Christophe Lutundula accuse le bureau de l’Assemblée nationale de bloquer sa proposition de loi organique portant réforme de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Christophe Lutundula explique que la proposition de loi a été déposée depuis le 08 août de l’année dernière au bureau de la chambre basse du parlement, puis suivant les avis et considérations des experts dans leur note du 07 octobre 2019 et après discussion avec ces derniers, le 08 du même mois, le texte fut corrigé puis la nouvelle version transmise le jour suivant, soit le 09 octobre 2019.

« Madame la présidente de l’Assemblée Nationale, avec tout respect que je dois à votre haute fonction et toute la considération que j’ai pour vous, je voudrais par la présente vous exprimer mon indignation et ma vive protestation contre le blocage illégal et délibéré par le bureau de l’Assemblée Nationale sous votre direction, de la proposition de loi organique modifiant et complétant celle portant organisation et fonctionnement de la CENI », lit-on dans la correspondance.

L’élu de Katakokombe dans le Sankuru affirme que cette proposition de loi devrait être transmise au gouvernement afin qu’il fasse connaître ses observations dans 15 jours conformément à la constitution et au règlement intérieur de l’Assemblée Nationale.

Face à ce qu’il considère comme un blocage délibéré du bureau de l’assemblée nationale, Christophe Lutundula rappelle à la présidente Jeanine Mabunda le principe de l’impartialité et de la neutralité qui devrait le caractériser « au lieu de s’ériger en millitante de son parti politique ou censeur des initiatives des parlementaires pour des motivations politiciennes ».

« Votre rôle est de permettre à chaque député national d’accomplir librement les charges du mandat que le peuple lui a confié et d’assurer pleinement le débat démocratique au sein de l’assemblée nationale, quitte à la majorité à laquelle vous appartenez de défendre ses positions et de les faire adopter par les collègues en toute transparence, » rappelle Christophe Lutundula à Jeanine Mabunda.

L’ancien 1er vice-président de l’Assemblée Nationale exige la programmation et l’examen en priorité de cette proposition de loi à la session de septembre prochaine.

Cette programmation est d’autant plus urgente selon lui qu’elle répond à la demande pressante de plusieurs composantes politiques et sociales les plus significatives du pays, de reformer la CENI pour mieux assurer son indépendance et son impartialité.

Thierry Mfundu
Politico

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici