Ecoutez cet article

Paul Tshilumbu est l’un des rares cadres du parti présidentiel Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) qui s’exprime clairement sur le dossier Kabund. Il multiplie des sorties médiatiques pour désavouer le président intérimaire qui l’avait suspendu de son poste de secrétaire national en charge des questions électorales et porte-parole du parti.

Dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, il déclare: “la page Jean-Marc Kabund à l’UDPS est déjà tournée, plus question de revenir en arrière. Le parti a été mal géré au point de le détruire. C’est fini pour lui. Aujourd’hui l’accès à sa résidence est libre à tout combattant, pourquoi seulement maintenant, c’est à peine qu’il reconnaît la valeur des combattants?”, dit-il devant un groupe de femmes avec qui il échange.

Depuis la démission de Kabund au poste de premier vice-président de l’Assemblée Nationale qu’il occupait pour le compte du parti avant de revenir sur sa décision plus tard, l’UDPS est divisée. Certains demandent sa démission au sein de parti pour réorganiser le parti et d’autres le soutiennent toujours. Quelques fédérations, ligues et sections l’ont déjà désavoué, mais un grand nombre ne s’est pas encore prononcé.

MCP

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici