Ecoutez cet article

“L’UDPS n’a pas l’ambition de prendre la tête de l’Assemblée nationale ou du gouvernement”, rassure Me Peter Kazadi, cadre de l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps) et député provincial de Kinshasa, invité de la série d’émissions FACE-À-FACE spécial Union sacrée” de TOP CONGO FM.

“En face du président de la République, il y a Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi et tous les autres.C’est dans ce cadre là, après consensus, qu’on va dégager les animateurs de telle ou telle autre institution”.

Tout va bien avec Bemba et Katumbi

Peter Kazadi rassure par ailleurs, que “tout va bien, il n’y a aucun problème” avec Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi.

“Ils ont été reçus et ont échangé avec le Chef (de l’État) qui leur a expliqué son idée. Le Chef de l’Etat et ces 2 personnalités continuent d’échanger comme c’est le cas avec tant d’autres”, explique celui qui fut aussi membre du secrétariat technique des consultations présidentielles.

“Comme, il y a aussi beaucoup de Congolais qui voient le Chef de l’Etat tous les jours, qui échangent avec lui des questions de l’heure. On n’en parle pas, on parle beaucoup plus de Moïse Katumbi”, regrette le député provincial UDPS.

“Tshisekedi n’a peur de personne”

Au demeurant, “le président Tshisekedi est un démocrate convaincu (mais) il n’a peur de personne”, rappelle Peter Kazadi, “il a connu l’adversité au sein de son propre parti tout au long de son parcours politique, du vivant même de son père. Je ne pense pas que c’est aujourd’hui qu’il va avoir peur d’éventuels adversaires politiques”.

Aucun problème de cahier des charges

Le député UDPS à l’Assemblée provinciale de Kinshasa se veut aussi rassurant sur la problématique des cahiers des charges sur laquelle se fonde notamment le président d’Ensemble pour la République et les élus qui se reconnaissent en son parti politique.

“Il n’y a pas de problème. Le chef de l’Etat a bien exposé sa pensée. Celle-ci va se concrétiser autour du programme du gouvernement, rien qu’autour du programme du gouvernement. Lequel gouvernement va travailler pour l’ensemble du peuple Congolais. Que vous soyez de l’Opposition ou du pouvoir, on va travailler pour le peuple Congolais”, insiste Peter Kazadi.

Qui explique que “l’idée principale du Chef de l’Etat, ce qu’on change notre manière de concevoir la gouvernance du pays. Ça veut dire que nous devons renoncer à la corruption, mauvaise gouvernance de la chose publique, les violations des droits de l’homme, la haine entre Congolais, pour aller dans une même direction, celle du développement de notre pays”.

Pas question de 2 Chefs sur la peau du léopard

“Le malheur est que les gens sont habitués à aller dans des trucs où on leur fait signer des actes d’adhésion, on leur impose des lignes de conduite. Mais ici, le Chef de l’Etat a fait appel à la nation, plusieurs de nos compatriotes ont saisi la main tendue du Chef de l’État. Dans un pays, on ne peut pas avoir 2 visions différentes, il en faut une seule. Nos frères Mongo disent : sur la peau du léopard, il n’y a pas 2 chefs”, note Peter Kazadi.

“Tout celui qui aura (une portion de pouvoir), ça sera pour exécuter la vision du Chef de l’État. Cela doit être clair”, tranche-t-il.

Quid du poids politique ?

Pour ce proche du président de la République, le poids politique dont se targue Ensemble pour la République de Moïse Katumbi, fort de ses 70 députés, est “absolument” à discuter.

“Quelque soit les positions que les uns et les autres peuvent occuper en terme de poids politique, ce qui importe aujourd’hui, c’est l’intérêt supérieur de la nation. Et le tout, sous le leadership du Président de la République”.

Top Congo
Eric Lukoki

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici