Écoutez cet article

Pierre Lumbi sollicite l’implication de Joseph Kabila pour permettre à Moise Katumbi de rentrer en RDC. Il l’a fait savoir dans une déclaration politique publiée ce dimanche 12 août 2018.

« Monsieur le Président, libérez les prisonniers politiques encore en prison, levez cette malheureuse mesure qui retient injustement le Président Moïse Katumbi à l’extérieur du pays, demandez à la CENI de nettoyer le fichier électoral, demandez-lui de retirer la machine à voter du processus actuel », dit-il.

Il soutient que Moïse KA TUMBI a été « délibérément empêché, par le régime de Kinshasa, de rentrer dans son propre pays et de déposer son dossier de candidature ». Pour lui, cet acte viole la Constitution, et l’Accord de la Saint Sylvestre, et prive des millions de congolaises et congolais qui se reconnaissent aujourd’hui en lui le droit de choisir leur candidat.

« Nous attirons l’attention du gouvernement congolais et de la Communauté Internationale sur les conséquences qui pourraient découler de cette situation », ajoute-t-il.

Le vendredi 10 aout, le secrétaire général d’Ensemble pour le changment, Delly Sesanga, avait déposé devant le Conseil d’État deux requêtes pour exiger le retour de Moïse Katumbi. La première orte sur sa liberté d’aller et venir en RDC. Il accuse le président Joseph Kabila d’avoir instruit non seulement l’Autorité de l’aviation civile de refuser d’accorder l’autorisation d’atterrissage à l’avion transportant Katumbi, mais aussi la Direction Générale de Migration (DGM), de ne pas autoriser ce dernier à traverser la frontière congolaise à partir de la Zambie.

La deuxième requête en référé porte sur les “mesures conservatoires” qui permettraient à Katumbi de déposer sa candidature à la CENI.

actualite.cd

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici