Ecoutez cet article

Après quelques trois mois passés en vacances, les parlementaires congolais reviennent ce lundi 16 mars à l’hémicycle. Le go de la rentrée de mars sera donné dans quelques heures au palais du peuple, siège du parlement congolais.

Une session de mars s’ouvre dans un contexte agité d’une part par les interpellations adressées aux membres du gouvernement et mandataires d’entreprises publiques et d’autre part par la nécessité de réviser la loi électorale ainsi que la refonte même du bureau de la Ceni, arrivé fin mandat.

Les parlementaires vont aussi s’intéresser à la gestion du programme des 100 jours de Félix Tshisekedi. Depuis plusieurs semaines, la justice enquête sur le détournement présumé de fonds publics décaissés pour financer ce programme intérimaire. Quatre chefs d’entreprises dont trois expatriés ont été placés en détention préventive par le parquet en attendant l’aboutissement des enquêtes.

LIRE AUSSI: Martin Fayulu aux Congolais : “Le Coronavirus est une réalité qu’il faut prendre au sérieux”

Siméon Isako

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici