Ecoutez cet article

À en croire le professeur Jacques Ndjoli, l’allocution faite par le président Félix Tshisekedi hier jeudi à la 74é session de l’ONU est un discours « de trop ».

D’après lui, le temps n’est plus au discours mais au travail. « Les discours sont toujours très jolis pour l’esthétisme politique, mais ce qui intéresse aujourd’hui les congolais, ce sont les actes », a-t-il dit au cours d’un entretien accordé à Actu30.Info ce vendredi.

Selon lui, dire que nous avons des ressources telles que le cobalt et lithium, c’est connu. « Mais la question, c’est quelles sont les politiques que nous mettons en œuvre pour attirer les investisseurs », a ajouté ce cadre du MLC.

Il a par ailleurs précisé que « la question centrale du développement de la RDC est de mettre en place un état de droit, démocratique pertinent qui puisse attirer ses investisseurs.

« Nous devons quitter le discours pour le agir, nous avons trop parlé. Le développement du Congo viendra du Congo. Le président a fait le tour du monde, il doit maintenant faire le tour du Congo pour voir les réalités du peuple », a-t-il martelé.

Le professeur Jacques Ndjoli estime que les investisseurs ne peuvent venir que si et seulement si « la question sécuritaire humaine et juridique est résolue ».

Ben Dieud. Lovua

1 COMMENTAIRE

  1. Bien dit , du moins cette fois-ci , professeur Ndjoli . Si le développement du Congo ne dépendait que des discours, il le serait depuis très longtemps mais malheureusement il n‘en est rien . Le discours de Tshisekedi est un discours de trop.On ne bâti pas un pays sur des mensonges…

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici