Éve Bazaiba, députée nationale et secrétaire générale du MLC, s’en est pris violemment à l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) qui “a démontré ses limites dans la gestion du pays”, d’après elle.

Sa réaction fait suite à l’intervention de la police qui a encerclé le Palais du Peuple empêchant aux élus nationaux d’y accéder pour élire le successeur de Jean-Marc Kabund au poste de 1er vice-président de l’Assemblée nationale.

Pour Bazaiba, ce modus operandi démontre que le pays est plongé dans le gouffre suite à l’incompétence de leadership au sommet de l’État.

“La RDC se retrouve actuellement au fond du trou suite à l’incompétence de leadership au sommet de l’État ! L’UDPS a démontré ses limites dans la gestion du pays. Ce Parti est au pouvoir et dans l’opposition contre son propre pouvoir. Les institutions du pays sont en train d’en pâtir”, a-t-elle indiqué dans son tweet de ce vendredi 12 juin 2020.

Il sied de noter que le procureur général près le Conseil d’État a ordonné au commissaire général de la police d’empêcher la tenue de la plénière prévue pour l’élection du nouveau 1er vice-président de la chambre basse du parlement dont la députée nationale Patricia Nseya de l’UDPS est l’unique candidate.

Merveil Molo

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici