A moins d’une semaine des élections en République démocratique du Congo (RDC), les Etats-Unis ont annoncé, dimanche 16 décembre, avoir évacué leur personnel non-essentiel. Ils exhortent aussi leurs ressortissants à quitter le pays. « Une mesure de prudence », dit l’un des porte-paroles du département d’Etat, Brian Neubert.

Les élections présidentielles, législatives et provinciales sont prévues le dimanche 23 décembre. La désignation du successeur du président Joseph Kabila est l’enjeu de ce scrutin en RDC où sévit un climat de violence.

Pour des raisons de « sécurité », les Etats-Unis ont pris la décision d’évacuer leur personnel non essentiel.

« Nous étudions régulièrement la situation, dans chaque pays, y compris bien sûr, le Congo-Kinshasa. C’est à cause de la situation en matière de sécurité que nous avons pris la décision d’exhorter notre personnel non essentiel et leurs familles de quitter le pays », a déclaré, à RFI, Brian Neubert, un des porte-parole du département d’Etat américain.

Les Etats-Unis appellent également ses ressortissants « à considérer la possibilité de prendre un avion commercial pour quitter le pays ».

Une mesure de prudence

Les Etats-Unis ont fermé leur ambassade à Kinshasa, fin novembre, pendant quelques jours, avant que celle-ci ne rouvre ses portes le mardi 4 décembre. Les autorités américaines avaient alors fait état de menaces terroristes sur les services diplomatiques des Etat-Unis dans la capitale de RDC. A la question de savoir si les mesures prises aujourd’hui l’étaient aussi pour ces raisons, Brian Neubert répond que « ce n’est pas forcément lié ». Il insiste sur la situation sécuritaire et estime que c’est une question de « prudence ».

« Nous allons continuer à suivre de près cette situation complexe. Les Etats-Unis veulent que les électeurs congolais puissent voter dans une élection transparente et juste et, bien sûr, non violente. C’est tellement important pour la République démocratique du Congo », a-t-il conclu.

RFI

SUR LE MEME SUJET
RDC : Félix Tshisekedi nomme un nouveau directeur de cabinet... Désiré-Cashmir Kolongele Eberande, Professeur à l'Université de Kinshasa, Avocat au Barreau de Kinshasa Gombe, a été nommé directeur de cabinet de Félix Tshisekedi, vainqueur de la présidentielle du 30 décembre, selon les résultats provisoires publiés par la Commission Electorale Nationale Indépend...
RDC : 21 organisations et mouvements citoyens dont ACAJ, LCD... Dans une déclaration ce jeudi 17 janvier 2019 à Kinshasa, 21 organisations non gouvernementales et mouvements citoyens ont appelé les candidats de deux coalitions de l’opposition LAMUKA et Cap pour le Changement, respectivement Martin Fayulu et Félix Tshisekedi à un rapprochement et dialogue sincèr...
RDC: 5 membres de la garde rapprochée de Katumbi libérés Cinq gardes du corps de Moïse Katumbi ont bénéficié, mardi 15 janvier dernier, d'une liberté provisoire sur décision du parquet général près la Cour de cassation. « Ils étaient 5 et ont tous été remis en liberté provisoire depuis le mardi 15 janvier dernier », a brièvement dit ce jeudi 17 janvie...
Présidentielle : La SADC appelle la Communauté International... Lors du Sommet de la Double Troïka (Sommet) des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC) tenu jeudi 17 janvier à Addis Abeba (République fédérale démocratique d’Éthiopie), les participants ont salué le déroulement apaisé des élections en RDC le ...

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici