Écoutez cet article

Dans un communiqué publié vendredi 18 janvier l’Union européenne (UE) dit apporter son appui à la démarche de l’Union africaine (UA), qui a appelé à la suspension de la proclamation de résultats définitifs des élections en RDC, à la suite de doutes sérieux qui pèsent sur la conformité des résultats provisoires proclamés.

« L’Union européenne s’associe à l’Union africaine pour inviter tous les acteurs congolais à travailler constructivement avec cette délégation, pour trouver une issue postélectorale respectant le vote du peuple congolais et réussir l’objectif historique de la première alternance démocratique dans le pays », indique ce communiqué signé par le porte-parole de l’EU.

L’Union africaine a demandé à la Cour constitutionnelle la « suspension » de la proclamation des résultats électoraux définitifs. Lors de sa rencontre jeudi 17 janvier à Addis-Abeba (Ethiopie) sur le dossier de la RDC, plusieurs chefs d’Etats et de gouvernements africains ont conclu « qu’il y avait des doutes sérieux sur la conformité des résultats provisoires, tels qu’ils ont été proclamés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ».

D’après ces résultats, l’opposant Félix Tshisekedi a remporté la présidentielle du 30 décembre 2018 avec 38,57%. L’autre opposant Martin Fayulu, classé deuxième avec 35,2% des voix, a saisi la Cour constitutionnelle revendiquant sa victoire.

Radio Okapi

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici