Écoutez cet article

Le Directeur Général de la Société Samibo, Samih Jammal, condamné à 20 ans des travaux forcés dans le procès 100 jours, a introduit une demande en liberté provisoire à la Cour de cassation ce mercredi 8 décembre 2021. Cette demande intervient au moment où son coaccusé, ancien directeur de cabinet de Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe, a obtenu sa liberté provisoire.

« C’est depuis hier que nous avons renouvelé la demande de liberté provisoire. Les maladies liées à son âge très avancé sont notamment une des raisons qui ont justifié cette demande », a confirmé à ACTUALITE.CD, l’avocate de Samih Jammal, Maître Arlette Odia.

En août 2020, Samih Jammal avait introduit la demande en liberté provisoire 48 heures après celle de Vital Kamerhe. Mais cette demande a été rejetée par la Cour de cassation. Condamné à 20 ans de travaux forcés au premier degré, il a vu sa peine être réduite à 6 ans en appel.

Ivan Kasongo
Actualite.cd

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici