Marcelin Bilomba, conseiller principal du Chef de l’État en charge de l’économie et finance (Ecofin), a comparu ce jeudi 04 juin à l’audience du procès opposant le ministère public contre le directeur de cabinet du Chef de l’État, Vital Kamerhe, et consorts.

Dans sa déposition,le conseiller en charge de l’Ecofin du chef de l’Etat a chargé, du début à la fin, le directeur de cabinet du Chef de l’État. Selon lui, c’est Vital Kamerhe qui est responsable de la saga financière du programme des 100 jours du Chef de l’État.

Dans son témoignage, Marcelin Bilomba a fait savoir que la fameuse coordination du programme des 100 jours,dirigé par Nicolas Kazadi, ambassadeur itinérant du Chef de l’État, n’était,en réalité, qu’une coordination de ” façade”.

“Il n’y a jamais eu une coordination, c’est une coordination de façade. Une coordination qui n’a pas fait le budget, qui n’a pas choisi les prestataires… Le Président a donné la vision, la voie, mais il ne donne pas quitus au tripatouillage”, a-t-il déclaré devant le tribunal.

Contrairement à Henry Yav Mulang, ancien ministre des finances, et au gouverneur de la Banque centrale du Congo, Deogratias Mutombo, qui ont reconnu avoir décaissé la somme 57 millions USD à la société Samibo de Samih Jammal pour la construction des maisons préfabriquées, Marcelin Bilomba, a confirmé, avec un document à l’appui, que la somme versée à la société Samibo était de 66.700 millions USD.

“On a décaissé d’une manière partitionnée un total de 66.700 millions USD”, a-t-il insisté,avant de souligner qu’il a reçu ce document de la BCC.

La défense du prévenu Sammih Jammal, responsable de la société Samibo, a, de son côté, fait remarquer que le document brandi par Marcelin Bilomba ne comporte aucune signature et aucun sceau de la BCC. “Le document du conseiller n’est pas loin du faux”, a fait remarquer la défense.

Plusieurs autres témoins cités dans cette affaire présumée de détournement de fonds des deniers publics ont comparu lors du procès de ce jeudi 4 juin qui avait débuté à 9h du matin.

Djodjo Vondi
MCP

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici