Auditionné à titre de renseignant pour éclairer la religion du Tribunal de grande instance siégeant en chambre foraine à la prison Centrale de Makala dans l’affaire opposant le Ministre Public contre le prévenu Mukuna, l’avocat de la succession de Nkatshia, ex-collaborateur de Mukuna décédé depuis plusieurs années, avait confirmé que c’est bel et bien lui qui détient depuis 2017 le certificat d’enregistrement de la parcelle du défunt. Ce renseignement qui sauve de justesse l’Evêque Pascal Mukuna du chef de l’une des infractions à charge, appelée en droit “la rétention illicite des documents parcellaire”.

Et pourtant, la partie demanderesse, par le biais de son conseil, avait souligné la rétention illicite de ce document dans le chef du prévenu. Plaidant non coupable dès le début du procès, le conseil de Mukuna avait d’ailleurs rejeté toutes les trois accusations portées contre leur client, à savoir : Viol, Rétention illicite de document parcellaire ainsi que Menace de mort, lors de l’audience du 5 juin avant que le tribunal renvoie l’affaire au 12 juin afin pour audition des témoins.

A en croire le président de l’ASADHO et le 1er vice-président du mouvement citoyen de l’Eveil patriotique, Me Jean-Claude Katende, tous les témoins ayant comparu à cette audience ont visiblement démontré que les choses se sont avérées presque comme l’Evêque Mukuna les avait racontées.

Ce dernier estime qu’à l’allure où va ce procès, et si jamais le tribunal restait indépendant, le prévenu Pascal Mukuna devrait être acquitté dans cette cause dans les prochains jours. Encore qu’à l’audience du 5 juin, le prélat de l’Assemblée Chrétienne de Kinshasa (ACK), lors de son intervention, avait rejeté en bloc toutes les préventions retenues à sa charge selon la réquisition du Ministère Public, alors que le tribunal était en phase d’instruction pour son éclairage.

Il sied de rappeler Pascal Mukuna a été accusé par l’épouse de son ancien collaborateur déjà décédé, Madame Tshibola Mamie pour les chefs de ces infractionnels : viol, rétention illicite des documents parcellaires et de menaces de mort’’. Consécutivement à cette plainte qu’a aussitôt été entendu et Mappé par le Procureur. Avant qu’il soit escorté nuitamment à la Prison centrale de Makala.

Glody Luedi
La Prosperite

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici