Ecoutez cet article

Le député national Germain Kambinga a déposé, le lundi 7 mai 2018, au bureau de l’Assemblée nationale une question orale avec débat adressée au Premier ministre Bruno Tshibala, notamment sur le processus électoral.

Dans sa question orale, Germain Kambinga souhaite “des explications claires” sur le processus électoral et sur des précautions à prendre en cas d’une tentative de déstabilisation du pays.

“Nous voulons d’abord comprendre à six mois des élections, comment le gouvernement va faire pour financer ces élections car il y a déjà du retard. Aussi nous voulons des explications sur le niveau d’implication du gouvernement dans le manque de consensus sur l’utilisation de la machine à voter. Également la question de l’enrôlement de la diaspora parce que nous n’accepterons pas que les Congolais de l’étranger ne soient pas enrôlés. Il y a donc ces autres questions politiques, la decrispation et la sécurité du pays. Il y a des gens dans l’opposition qui se radicalisent et nous voulons savoir quelles sont les précautions au niveau du gouvernement pour empêcher cela”, a expliqué ce mardi 8 mai à actualite.cd Tony Eholo porte-parole de Germain Kambinga.

La question orale de Kambinga devrait être débattue en principe dans les prochains jours. Le député national, aussi président de la plateforme le Centre, a en même temps prévenu que s’il ne trouve pas satisfaction, il pourrait transformer sa question orale à une motion.

Stanys Bujakera Tshiamala

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici