Écoutez cet article

Cinq gardes du corps de Moïse Katumbi ont bénéficié, mardi 15 janvier dernier, d’une liberté provisoire sur décision du parquet général près la Cour de cassation.

« Ils étaient 5 et ont tous été remis en liberté provisoire depuis le mardi 15 janvier dernier », a brièvement dit ce jeudi 17 janvier à actualite.cd Maître Georges Kapiamba, coordonnateur de l’ACAJ (Association Congolaise pour l’Accès à la Justice).

Ces membres de la garde rapprochée de l’ancien gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi Chapwe, avaient été arrêtés le dimanche 24 avril 2016, à Lubumbashi, avant d’être transférés à la prison centrale de Makala, à Kinshasa. Ils faisaient partie des personnes arrêtées quand la police avait dispersé des militants qui accompagnaient Moïse Katumbi au stade Kibasa-Maliba où il devrait tenir un meeting.

Stanis Bujakera Tshiamala

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici