Ecoutez cet article

Au lendemain de la déclaration de l’Ensemble pour le Changement censée lever les ambiguïtés autour du processus électoral en général et de la vérité des urnes en particulier, chacun au sein de la plateforme chère à Katumbi y va de son interprétation.

Pendant que le vice-président de l’Ensemble affirme que la dynamique de la la vérité des urnes a atteint ses limites, le directeur de cabinet de Moïse Katumbi nuance dans son tweet du mercredi 27 février.

“La vérité n’est pas un produit périssable, la victoire de Martin Fayulu a été volée. Le peuple qui est l’unique source de pouvoir exige reparation”, affirme Olivier Kamitatu.

Ce cadre de l’Ensemble pour le Changement exclut par conséquent toute participation de leur plateforme au prochain gouvernement.

“Ensemble n’entrera pas dans un gouvernement issu d’un pacte secret et jouera pleinement son rôle dans l’opposition”, lâche ce proche de Katumbi.

Pour Rappel, le mardi 26 février dernier, Ensemble pour le changement par le biais de son vice-président avait entre autre affirmer qu’ils attendaient du président de la république des signaux forts, et que leur collaboration avec Félix Tshisekedi en dépendait.

Élysée Odia

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici