Ecoutez cet article

Dans une tribune rendue publique ce 15 février 2021, Papy Tamba, cadre du PPRD explique le pourquoi du silence de Joseph Kabila.

”Quel avenir pour notre pays, après l’échec de la première alternance politique et pacifique initiée par le Président Joseph Kabila ? Les grandes vérités à sortir de cette question ne peuvent-être analysées que dans le silence. Surtout que cette question, en elle-même, fait des bruits, trop de bruits même. Peut-on parler en même temps que tous ces bruits et espérer se faire entendre ? Ne parler que quand les mots sont plus forts que le silence, dixit Joseph Kabila”.

Par ailleurs ce cadre du PPRD a armé que Joseph Kabila subit actuellement ” les trahisons sur fond d’ingratitudes et le déclin de la démocratie qu’il a construite au prix du sang”.

” Nous nous demandons pourquoi à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, on cherche à analyser son silence ? Même dans ce qu’ils considèrent comme triomphe pour eux, ils veulent l’entendre”, a-t-il ajouté.

Papy Tamba informe à l’opinion que Joseph Kabila va demeurer dans son silence.

”Le président Joseph Kabila Kabange entend tout sur vous , mais vous n’entendrez rien sur lui”

“Faisons simplement observer que c’est un homme habitué aux situations difficiles : il a fait le maquis, il s’est engagé dans la guerre de la libération de notre pays à l’âge de 24 ans, il est devenu chef d’Etat-major général des forces terrestres en pleine guerre de résistance à l’âge de 28 ans. Il est devenu président de la grande République Démocratique du Congo à l’âge de 29 ans avec plusieurs dés à relever, notamment : pacifier un pays dont plus de la moitié du territoire était sous le contrôle des forces rebelles. Relancer une économie moribonde et enfin construire la démocratie ainsi que son lot d’institutions politiques”.

Pour Papy Tamba, Joseph Kabila a reçu le pari.

“En 2019, il a transmis à son successeur un pays stable, avec des réserves de plus d’un milliard des dollars, des instruments générateurs des recettes tels le nouveau code minier, le code des assurances et une foire des taxes”.

“Pour l’émergence de la classe moyenne, il a laissé en plus la loi sur la sous-traitance ainsi que plusieurs projets de reconstruction de notre pays. Il a aussi confié à son successeur, l’actuel Président de la République, un pays classé au TOP 10 des économies émergentes, le projet INGA III ainsi que plusieurs traités ratifiés sur l’amélioration du climat des affaires”.

Il a armé en outre que c’est lui l’artisan de la constitution de la RDC et de la création de toutes ses différentes branches au sein de ce 3ème pouvoir.

“Les Congolais parlent aujourd’hui de la Cour constitutionnelle, du conseil d’Etat, de la Cour de cassation, de la Cour suprême de justice et d’autres juridictions, des œuvres qui parlent à sa place. Comprenez donc ici que dans son silence, le Président Joseph Kabila entend de grandes vérités”.

“La démocratie qu’il a initiée, la constitution qu’il a mise en place, la direction de développement qu’il a tracée pour notre pays volent en éclat. Le pays régresse sur tous les plans. Tout ceci fait des grands bruits et son silence observateur est plus que nécessaire”.

Notons que pour ce cadre du PPRD, “Conjuguer Joseph Kabila au passé serait une très grave erreur”.

Bénédicte Matondo
Election-net

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici