Écoutez cet article

Le Comité Laïc de Coordination (CLC) a condamné la décision de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) de reporter, au mois de mars 2019, les élections à Beni, Butembo et Yumbi. Dans un communiqué, le CLC considère que la « CENI n’a ni qualité ni compétence de priver une partie de la population congolaise » de voter. Les laïcs catholiques soutiennent que rien ne justifie « cette décision illégale, unilatérale et improvisée ».

Pour cette organisation reconnue par l’Eglise catholique, cette décision a été programmée et est porteuse de conséquences imprévisibles.

« La CENI doit savoir que cette accumulation de frustrations suite à des comportements inacceptables ne détournera pas la population de sa détermination d’aller dans son ensemble aux élections, le dimanche 30 décembre 2018. Toute fuite en avant est désormais sans objet » », écrit le CLC.

actualite.cd

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici