Ecoutez cet article

Le FMI autorise le décaissement d’une seconde tranche d’aide financière à la RDC. À l’issue de son évaluation de la première partie du programme triennal de 1,4 milliard de dollars conclu avec le gouvernement congolais, le conseil d’administration du Fonds monétaire international a validé ses rapports et ordonné un deuxième décaissement. 212 millions de dollars sont donc attendus cette semaine.

Pour approuver ce deuxième décaissement, le FMI a évalué quelques chiffres clés dont le niveau de déficit public, les dépenses publiques ou encore les recettes fiscales.

Le Fonds Monétaire international a aussi analysé ce qu’il appelle les « repères structurels », qui sont des critères plus qualitatifs. Ainsi, la publication des états financiers de la Gécamines, la plus grande entreprise minière du pays, a été appréciée.

Les engagements du gouvernement par rapport aux prochains mois ont également fait l’objet d’évaluation. Concrètement, la loi de finances de l’exercice 2022 a été scrutée par les experts du FMI. À l’issue de cet examen, le budget de l’année prochaine a été jugé crédible dans ses grandes lignes. Crédible par rapport aux recettes attendues, aux dépenses prévues en tenant compte des ressources mobilisables et crédible par rapport aux objectifs du programme conclu avec le Fonds monétaire international.

Prochain décaissement prévu en juin 2022

La prochaine revue est prévue entre avril et mai 2022. Cette fois-là le FMI regardera notamment la mise en œuvre des réformes censées soutenir les recettes fiscales. Il y a aussi l’amélioration du circuit de la chaîne de la dépense, une des faiblesses de la RDC depuis plusieurs années. Le fonctionnement de la Banque centrale sera une fois de plus scruté à la loupe. Si le programme continue de façon satisfaisante, le prochain décaissement interviendra en juin 2022.

RFI

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici