Ecoutez cet article

A en croire Associated Press (AP), l’agence de presse américaine, des hauts responsables de l’Union Européenne (UE) ont laissé entendre qu’il est fort probable que l’ UE reconduise ses sanctions à l’encontre de 16 personnalités congolaises dont le candidat président n°13, Emmanuel Ramazani Shadary.

Cette décision va intervenir le lundi prochain, à l’issue de la réunion sans débat des ministres des affaires étrangères de l’UE.

Pour un des hauts responsables de l’UE qui a requis l’anonymat, les raisons fondamentales des gels des avoirs et des restrictions de voyager pour Ramazani Shadary restent les mêmes.

Il lui est entre autre reproché, l’entrave au processus électoral, la répression des manifestants en colère contre le vote longtemps différé, son implication dans la planification, la direction des actes qui constituent des graves violations de droits de l’homme.

Toutefois, ce responsable affirme que l’UE attend beaucoup des élections en RDC, si seulement si, elles sont bien organisées.

Pour rappel, il y a une semaine, le vice-Premier ministre et ministre des affaires étrangères congolaises, avait exigé de l’Union Européenne au mieux la levée de ses sanctions qu’il a qualifié d’illégales, au pire sa suspension avant la tenue des élections du 23 décembre prochain.

Pour Léonard She Okitundu, ses restrictions imposées surtout à Emmanuel Ramazani lui sont défavorables et relèvent de la discrimination entre candidats président de la République.

Aussi, le patron de la diplomatie congolaise, avait prévenu que la levée de ses mesures restrictives seraient sans intérêt après les élections et que la RDC se réservait le droit d’appliquer à son tour la réciprocité.

Zabulon Kafubu

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici