Ecoutez cet article

Toujours sous menace de fermeture, le stade des Martyrs de Kinshasa va enfin recevoir le match des barrages aller du dernier tour des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022 entre le 23, 24 et 25 mars prochain.

Plusieurs rumeurs annonçaient la fermeture du stade des Martyrs de la Pentecôte à cause des travaux qui restent toujours inachevés depuis la première phase de ces éliminatoires. Ce temple du football congolais avec ses 80 mille places assisses était dans l’œil du cyclone de la Fédération internationale de football association (FIFA).

Mais la Confédération africaine de football (CAF), après inspection de la FIFA, a autorisé uniquement l’entrée de 25 mille supporters lors de ce précieux match des Léopards face aux Lions de l’Atlas du Maroc, en mars 2022. Ce chiffre correspond, d’après des sources, au nombre de sièges placés au stade. Puisque ce complexe sportif n’avait que très peu des sièges. La grande partie du stade en manque cruellement jusqu’aujourd’hui alors que la FIFA exige que l’ensemble du stade soit garni par des sièges.

A ce niveau, des sièges ont été placés seulement dans 25 mille places. Et pourtant, ces travaux de réfection avaient démarré bien avant le début des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022. Ils ont été accélérés seulement au niveau de la pose de la pelouse synthétique pour permettre aux Léopards de finir cette phase des éliminatoires dans ce stade après un match nul concédé au stade TP Mazembe de Lubumbashi face à la Tanzanie (1-1). Et depuis, les travaux marchaient en pas de tortue. Même les latrines des supporters ne sont pas toujours réfectionnées, y compris les abords de ce complexe sportif.

Dido Nsapu
Digital Congo

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici