Écoutez cet article

Dans une interview accordée ce vendredi 18 janvier 2019 à 7sur7, le porte-parole de l’Union pour la Nation Congolaise, “UNC”, a fustigé la déclaration de l’Union Africaine qui a appelé à l’annulation de la proclamation des résultats définitifs de l’élection présidentielle.

Pour Jolino Makelele, la République Démocratique du Congo est un État de droit et qui a adhéré à des instruments juridiques internationaux.

“Nous avons considéré que c’est un conseil comme les amis peuvent en donner. Nous avons tous adhéré à des instruments juridiques internationaux qui ont fait de la souveraineté de l’État un principe cardinal. Et donc, nous ne voyons pas les États de l’Union Africaine venir s’ingérer dans les matières qui relèvent de la souveraineté. Nous sommes un État de droit avec des institutions et des organes appropriés que Martin Fayulu a saisi pour rétablir la vérité”, a indiqué Jolino Makelele.

En outre, le porte-parole du parti cher à Vital Kamerhe pointe du doigt le silence de l’Union Africaine concernant les élections qui se sont déroulées dans d’autres pays du continent.

“On n’a pas entendu ces genres des propos à l’occasion des élections qui ont eu lieu au cours de 5 dernières années en Afrique et qui ont concerné d’ailleurs une bonne part des chefs d’État qui ont été à cette réunion”, a-t-il conclu.

Jolino Makelele souligne par contre qu’ils se sont réjouis de la position de la Communauté de Développement d’Afrique Australe, “SADC”, qui a invité la Communauté Internationale à respecter la souveraineté et la Constitution de la République Démocratique du Congo.

Jephté Kitsita

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici