La cour constitutionnelle a estimé le lundi 3 septembre que l’ex Premier ministre Samy Badibanga Ntita est éligible à la présidentielle de décembre prochain.

Pour la haute cour, Samy Badibanga a bel et bien la nationalité congolaise.

La requête de l’ex Premier ministre a été jugée recevable et fondée car la CENI l’a disqualifié au mépris de la loi.

Pour la Haute cour on ne peut recouvrer que ce qu’on a perdu. En l’occurrence la nationalité congolaise d’origine.

La cour constitutionnelle a donc annulé la décision de la CENI.

Pour rappel, la CENI avait invalidé sa candidature pour défaut de nationalité congolaise d’origine.

G.M.M.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici