Ecoutez cet article

Dans une interview accordée à Actu30 jeudi, le député national de Lamuka, Daniel Safu, s’est dit non-concerné par la question de la désignation du porte-parole de l’opposition.

« Nous sommes en pleine crise de légitimité. Reconnaitre la place du porte-parole de l’opposition, c’est reconnaitre qu’il n’y a pas crise électorale. Nous reconnaissons Fayulu comme president élu. C’est un faux débat. Pourquoi, on doit se précipiter au porte-parole de l’opposition alors que le budget de l’Etat n’est pas encore voté? Pourquoi, on doit se précipiter alors que nous n’avons pas encore fini les saut-de-moutons? », s’est interrogé l’élu de Kinshasa.

Il a demandé par ailleurs aux acteurs politiques de faire la part des choses entre l’utile et l’agréable.

« Le choix du porte-parole de l’opposition, c’est l’agréabilité. Faisons l’utile qui est de cesser de détourner les 15 millions. L’Etat de droit, réhabilité l’autorité de l’Etat. Aujourd’hui le peuple est affamé », a-t-il soutenu.

Au sujet du dépôt du projet du budget de l’exercice 2020, Daniel Safu fustige la lenteur du gouvernement.

« C’est la paresse. Ils se foutent du peuple congolais parce qu’ils travaillent de manière lente, alors que le peuple souffre », a déclaré ce député national.

Rachel kitsita

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici