Ecoutez cet article

En République démocratique du Congo (RDC), le calme est revenu dans l’après-midi de ce lundi 28 janvier, à Lubumbashi où, pendant quarante-huit heures, des échauffourées ont opposé les étudiants aux forces de l’ordre. Le dernier bilan fait état de quatre morts dont un policier. L’officier responsable de ce désordre a été mis aux arrêts.

Au départ, c’était une marche pacifique des étudiants, dimanche matin, dans la ville de Lubumbashi.

Partis de la cité universitaire, ces étudiants se sont dirigés vers le rectorat pour se plaindre de l’interruption, pendant trois jours, de la fourniture d’eau et d’électricité.

Sur le chemin de retour, la police s’est attaquée à la foule, en utilisant les véhicules anti-émeutes, racontent des témoins. Maître Somville parle de jets d’eau sur les manifestants qui ont répliqué.

Lors de ces échauffourées, la police a tiré à bout portant à balles réelles, explique un autre habitant de la ville. Le dernier bilan fait état de trois étudiants et un policier tués.

Ce lundi matin, panique, encore une fois, dans le centre-ville, à l’arrivée des étudiants. Les commerces et les entreprises ont fermé précipitamment, mais cette fois-ci la police était absente. Les étudiants se sont dirigés vers le gouvernorat où ils ont déposé leur mémo.

L’eau et l’électricité ont été rétablies ce lundi même. Le calme est revenu dans la ville.

RFI

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici