Ecoutez cet article

La session ordinaire de mars s’est ouverte ce lundi au Sénat. Les sénateurs Congolais ont donc repris le chemin de l’hémicycle.

Dans son allocution, le président de cette institution, Alexis Thambwe Mwamba, a fustigé la posture affichée par certains opérateurs politiques qui remettent en cause l’équilibre “encore fragile” des institutions du pays.

“Puis-je rappeler avec insistance que l’élégance patriotique et la passation pacifique du pouvoir l’année dernière ont engendré un équilibre certain de fonctionnement des institutions mais un équilibre qui reste encore fragile et qui risque de s’effondrer à tout moment. La remise en question de cet équilibre actuel par certains opérateurs politiques retarde sans aucun doute la mise en place d’une politique économique et de développement. Et croyez-en mon expérience, si ce type de discours allume un feu, il n’y en a pas beaucoup qui auraient de moyen de l’éteindre”, a-t-il déclaré.

Le speaker de la chambre haute du parlement désapprouve toute déclaration susceptible de créer le dérapage de la situation politique qui peut donner lieu à un chaos généralisé probablement souhaité par ceux qui veulent détruire l’équilibre national.

LIRE AUSSI: FCC : mission accomplie !

Alexis Thambwe Mwamba a invité les acteurs politiques de tout bord au calme et à la sérénité pour le maintien de l’équilibre encore fragile du pays et met un accent particulier sur le principe de séparation du pouvoir, gage de paix et de développement, pour la marche des institutions.

Pour lui, chaque institution doit travailler dans les limites de ses prérogatives, ce qui, selon lui, actuellement n’est pas totalement le cas.

Merveil Molo

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici