Ecoutez cet article

Comment prévu, la réunion entre le comité de la CAF et quelques officiels de la FECOFA, dont le président ad intérim, Donatien Tshimanga, a bel et bien eu lieu le jeudi 02 décembre, au siège de l’instance panafricaine de football (Caire/Égypte). Très attendues par le public sportif congolais, les conclusions de cette réunion n’ont pourtant pas été dévoilées par l’une ou l’autre partie prenante.

Le communiqué paru sur le site de la Confédération Africaine de Football ne note aucune décision ni conclusion découlant des échanges entre cet organe et les hauts responsables du foot congolais. Pas un mot de la part du secrétaire général de la FECOFA, Patou Mangenda, que notre rédaction a contacté ce vendredi. Mais toujours est-il que la CAF a fait quelques recommandations claires aux actuels dirigeants de la Fédération, nous confirment nos sources mieux introduites dans ce dossier.

Le processus électoral reste suspendu jusqu’à nouvel ordre, le comité exécutif assurant l’intérim devrait rester en place jusqu’à juin 2022, renseignent nos sources. En outre, les experts de la CAF et FIFA devraient être nommés dans les touts prochains jour, afin d’accompagner la fédération dans la réforme des textes. Toujours selon nos câbles à la CAF, la gestion financière a été retirée à la FECOFA jusqu’à l’organisation des élections.

Du côté de la Fédération, ça peste contre ces informations ayant fuité dans la presse alors qu’elle avait vraisemblablement l’idée de les tenir secrètes. “La CAF et la FIFA ne peuvent être gestionnaires et auditeurs des fonds. Elles peuvent juste accompagner l’exécution des programmes mais ne peuvent engager les dépenses d’une fédération », a lâché le secrétaire de la FECOFA dans un forum WhatsApp.

Footrdc

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici