Ecoutez cet article

Le PPRD ou le FCC avait-il précipité sa chute ? En tout cas, la question caresse les esprits des observateurs avertis. L’ancien Gouverneur du Kasaï-Central a répondu à ces questions dans un entretien exclusif accordé à IWEBRDC dans son émission «TOP 15».

Il n’y pas de si grand regret qu’à être incompris. Le Sénateur Denis Kambayi Tshimbumbu l’aurait expérimenté à ses dépens au sein de sa propre famille politique. L’ancien Ministre des sports et Gouverneur du Kasaï-Central dit n’avoir pas quitté Joseph Kabila en dépit du climat morose qui règne au sein du FCC et PPRD.

« Je ne peux pas quitter un homme pour rejoindre un homme. Je n’ai jamais quitté Joseph Kabila et je n’ai jamais rejoint l’homme du président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. J’ai quitté une vision pour une autre», a-t-il nuancé.

Jusqu’aujourd’hui, Denis Kambayi est sénateur, élu sur la liste PPRD. Conformément à la constitution du 18 février 2006, un élu du peuple qui quitte délibérément son parti perd son mandat. Une disposition qui bloquerait le Sénateur Denis Kambayi Tshimbumbu à quitter officiellement sa famille politique.

« Il se fait que je suis un blessé politique, un prophète politique mal compris parce que je donnais suffisamment de conseils à mes amis PPRD, FCC pendant que nous étions dans la coalition FCC-CACH, mais je n’ai pas été compris », a-t-il révélé.

La famille politique de Joseph avait intérêt à considérer les conseils prodigués par cet ancien Ministre des Sports pour sa survie et son développement. L’agenda caché des uns et des autres serait à la base du désarçonnement, qui s’en est suivi, des défections massives au sein du PPRD et FCC.

L’objectif de Denis Kambayi était de savoir mettre en place un secrétariat technique qui devait piloter la coalition FCC-CACH. Malheureusement, DKT a fait ce que disent les latinistes « vox clamantis in deserto.», entendez :« la voix de celui qui crie dans le désert.»

« J’étais vraiment un fervent communicateur de cette coalition FCC-CACH, mais je n’ai pas été compris parce que des gens, qui étaient censés piloter cette grande machine de la coalition FCC-CACH, chacun avait son agenda et voilà là où est arrivé.», regrette Denis Kambayi.

Après cet échec de la coalition FCC-CACH, ce qui arriva par la suite était le moins attendu, mais fatale pour le FCC.

« Et quand le Président de la République Félix Tshisekedi sort l’idée de l’Union Sacrée de la Nation, qui n’est pas un parti politique pour vous dire que je n’ai pas quitté un parti politique pour un autre, mais Denis Kambayi a quitté une vision pour une autre vision. Par coïncidence, des visions qui sont incarnées par des hommes, mais je n’ai aucun problème avec les deux.»

Denis Kambayi révolté ?

Le Sénateur Kambayi n’a plus le même engagement qu’auparavant au sein du PPRD après avoir beau ramener les cadres du Front Commun pour le Congo ( FCC) à la raison et à la nécessité de mettre en place un secrétariat technique.

« Vous suivez comment les enfants sont en train de se battre au sein de notre parti, le PPRD. Il y a à boire et à manger. Il est difficile que je continue à être donneur de leçons.»

Denis Kambayi Tshimbumbu se donne un autre challenge et semble avoir tacitement tourné la page PPRD.

« Je l’avais dit en son temps, prophète politique, je n’ai pas été compris. Je crois que j’observe pour le moment. Cap vers 2023. », a-t-il conclu.

GABA.T
Objectif-infos

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici