Ecoutez cet article

Des nouvelles mises en place ont été faites par le président Félix Tshisekedi, notamment au sein de l’armée congolaise. Des médias en ligne consultés, ce matin, reviennent sur ces nominations au sein des appareils judiciaire et militaire.

« RDC: Félix Tshisekedi a nommé trois nouveaux membres à la Cour Constitutionnelle », titre ACTUALITE.CD. Ce média note que dans une ordonnance lue vendredi soir à la RTNC, le président de la République a nommé trois nouveaux membres à la Cour constitutionnelle. « Il s’agit de : Dieudonné Kaluba Dibwa, Kalume Yasengo, et Kamulete Badibanga. ACTAUALITE.CD rappelle que Dieudonné Kaluba Dibwa était parmi les avocats de l’Etat dans le procès Kamerhe et consorts. Il est également professeur de droit à l’Unikin, avocat à la cour de cassation et à la Cour pénale internationale.

Toujours dans la série d’ordonnance prise par Félix Tshisekedi, 7SUR7.CD titre : « Gabriel Amisi Nkumba nommé inspecteur général des FARDC ». Le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a nommé Gabriel Amisi Nkumba inspecteur général des Formes Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), écrit ce site d’information. À ce poste, poursuit ce média, Gabriel Amisi remplace le général John Numbi. Ce média rappelle que le général-major Gabriel Amisi a été promu successivement par l’ancien président Joseph Kabila, chef d’état-major adjoint chargé des opérations et du renseignement pour ainsi devenir le numéro 2 de l’armée.

CAS-INFO.CA s’est, quant à lui, penché sur les réactions suscitées par ces réformes au sein de l’armée. « Mises en place dans l’armée : les USA se réjouissent de la mise à l’écart de John Numbi », écrit ce média. Les réactions des hauts responsables américains n’ont pas tardé quelques heures seulement après les nouvelles mises en place au sein de l’armée congolaise, commente CAS-INFO.CA. « Tibor Nagy, assistant du secrétaire d’État américain en charge de l’Afrique, se réjouit de la mise à l’écart de John Numbi et réitère le soutien des USA au combat de Tshisekedi pour l’amélioration des droits de l’homme », indique ce média. « Nous nous félicitons que le général John Numbi, sanctionné par les États-Unis, ne soit plus à son poste. Les États-Unis soutiennent l’engagement du président Tshisekedi d’améliorer les droits de l’homme et de professionnaliser les forces armées congolaises », a-t-il écrit sur son compte Twitter relayé par CAS-INFO. « De son côté, Peter Pham, salue l’engagement du président Félix Tshisekedi pour l’État de droit. », rapporte le même média.

Dans un registre purement politique, l’AGENCE CONGOLAISE DE PRESSE (ACP) revient sur la coalition FCC-CACH et titre : « Le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi rassure sur la continuité de la coalition FCC-CACH ». Le chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a rassuré l’opinion publique de la nécessité de la continuité de la coalition au pouvoir entre la plate-forme Front commun pour le Congo (FCC) et celle du Cap pour le changement (CACH), à l’issue des échanges, mercredi dans la soirée au Palais présidentiel, avec son homologue du Congo/Brazzaville, Dénis Sassou Nguesso, écrit l’ACP.

Pour le Président Félix Tshisekedi, reprend l’agencier, « l’essentiel est de regarder d’abord les intérêts du pays et les uns et les autres doivent être conscients de cette prise en compte des intérêts du pays et du peuple. Nous allons finir par trouver la solution. Ce que je peux vous assurer, nous n’allons pas vers la rupture de la coalition. En ce moment, des délégués des deux camps se voient et discutent pour essayer de déblayer le chemin et d’examiner à nouveau les conditions pour regarder dans la même direction ».

Dido Nsapu

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici