Ecoutez cet article

L’actualité dans les colonnes des journaux parus ce vendredi à Kinshasa est dominée par la menace que font brandir les députés nationaux frondeurs de bloquer l’investiture du gouvernement Lukonde.

« L’investiture du Gouvernement Sama menacé », rapporte FORUM DES AS qui fait état du rififi à l’Union sacrée. En effet, frustrés après la publication du gouvernement Sama Lukonde, une frange des députés de l’Union sacrée aurait décidé de bloquer l’investiture de l’Exécutif national. Au nombre de 138 au départ, aujourd’hui ils sont 200 frondeurs. Ces députés mécontents disent n’avoir pas été récompensés à la hauteur de leur lutte pour faire basculer la majorité à l’Assemblée nationale. Ils comptent adresser un mémorandum au président de la République Félix Tshisekedi.

CONGO NOUVEAU est d’avis que si les velléités de ces élus révolutionnaires ne sont pas stoppées, il y a à craindre que d’autres groupes se constituent pour poser les mêmes problèmes, ce qui risque d’aboutir à une instabilité politique. Si les députés nationaux dictent leur loi à Kinshasa, les provinciaux feront la même chose.

LE PHARE qualifie cette fronde de « honte nationale ». A en croire ce journal, la raison inavoué de la revendication des postes ministériels se trouve être le souci des requérants de libérer leurs « sièges » au profit de leurs « suppléants » dont tout le monde sait qu’il s’agit en réalité de leurs épouses et enfants.

LE PHARE se demande si le pays devrait fonctionner comme une propriété privée de 500 députés et 110 sénateurs qui ont le droit exclusif d’être pris en charge par le trésor public pendant que des millions de compatriotes tirent le diable par la queue.

L’Agence congolaise de presse (ACP) annonce le déplacement du chef de l’Etat Félix Tshisekedi pour Brazzaville en vue de prendre part à la cérémonie d’investiture de son homologue Denis Sassou Nguesso.

St Théodore Ngangu Ilenda

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici