Ecoutez cet article

Il est en fin Léopard, le risque de le perdre au profit d’une sélection occidentale est désormais infime. Samy Moutoussamy a fait ses débuts avec les Léopards durant la trêve internationale. Il est rentré en jeu jeudi dernier devant l’Algérie, titulaire et match plein face à la Côte d’Ivoire. Dans l’une ou l’autre rencontre, le milieu de terrain du FC Nantes a marqué les esprits.

Le début d’une histoire !

Il n’oubliera jamais la date du 10 octobre 2019, Moutoussamy sous la tunique des Léopards et sur le terrain en train de courir comme ses autres désormais coéquipiers, fait historique. Le joueur de 23 est suivi par la RDC depuis bien longtemps, son explosion la saison dernière au FC Nantes avait augmenté l’intérêt de Florent Ibenge de le voir avec les Léopards, un contretemps inexpliqué en avait décidé autrement. Il était d’ailleurs ciblé pour faire la Coupe d’Afrique des Nations avec les tricolores.

Né d’un père martiniquais et d’une mère congolaise, Moutoussamy était presque français, mais il a choisi de représenter la nation de sa mère. Il pouvait s’armer de patience et attendre l’appel de Didier Deschamps, très accroc aux jeunes talents qui explosent dans l’hexagone. Son cœur l’a amené en RDC, et c’est ici qu’il écrira son histoire en tant que joueur international. Des débuts fantastiques, un jeu simple mais très esthétique, une touche et des passes en finesse, Samy Moutoussamy a déjà sa place dans les cœurs des supporters.

Christian Nsengi et les congolais s’en délectent !

Milieu de terrain type, doté d’une bonne technique, une vision particulière de jeu, un équilibre dans les décisions sur le terrain, Samy Moutoussamy fera beaucoup de bien à l’équipe nationale congolaise. Les congolais sont ravis de l’arrivée du Canarie, autant que le sélectionneur. Capable d’évoluer partout dans l’entre-jeu, le néo-léopard a du jus dans les jambes même s’il lui manque encore un peu d’agressivité. Positionné plus bas contre la Côte d’Ivoire, il a joué à son aise, sans pression, tête levée pour chaque fois sentir la position de son coéquipier et faire la passe. Une véritable pioche promise à un grand avenir.

Sa complicité avec Mpoku au milieu de terrain donne des idées au sélectionneur. C’est la mixité de l’élégance et de l’intelligence tactique pour donner de l’éclat au jeu froissé des Léopards. Samy Moutoussamy comme Paul-José Mpoku, c’est du football à l’état pur, ils se déplacent si bien sur le terrain que leur touche dans la construction des phases offensives l’équipe fait saliver.

Bonne chance à Samy Moutoussamy et vivement les éliminatoires de la CAN 2019.

Isaac B’ampendee/

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici