Écoutez cet article

Seth Kikuni, candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018 a appelé, lundi 18 novembre, le cardinal Fridolin Ambongo à se méfier des cadeaux provenant des hommes politiques car, estime-t-il, ils sont dangereux.

 » L’église peut-elle réclamer le cadeau d’un régime réputé corrompu ? L’église peut-elle remercier plus qu’elle ne se doit un politique pour un cadeau matériel dont on ne connait pas l’origine ? Les cadeaux des politiques sont dangereux. L’église doit se méfier », a-t-il alerté le prélat dans un message posté sur son compte Twitter.

Dans le même ordre d’idée, le patron du groupe KMSI a souligné que les propos tenus par le cardinal Fridolin Ambongo à l’endroit du chef de l’État Félix Tshisekedi, n’étaient ni plus, ni moins que de la flatterie maquillée, mieux raffinée.

 » Ce que j’ai retenu de cette histoire de Jeep est qu’il y a Djalelo et Djalelo. Hier, nous avons assisté au saint « djalelo », beaucoup plus raffiné « , a-t-il déploré.

Rappelons que le cardinal Fridolin Ambongo a évoqué, dimanche 17 novembre au cours de la première célébration eucharistique qu’il présidait en qualité de cardinal au stade des Martyrs, que le 25 novembre 2017, lorsqu’il était nommé archevêque de Kinshasa, le régime de Joseph Kabila, avait annoncé en pleine messe le cadeau d’une jeep et qu’il ne l’avait jamais vue.

Par la même occasion, le cardinal Fridolin Ambongo a tenu à remercier le président Félix Tshisekedi, non seulement pour sa présence à cette cérémonie, mais également pour la jeep qu’il lui a offerte.

Le cardinal Fridolin Ambongo a aussi encouragé le président Félix Tshisekedi à toujours lier sa parole à l’acte, avant de lui promettre tout son soutien au cours de son quinquennat.

Charles Masudi
Ouragan Fm

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici