Ecoutez cet article

Le Président du Conseil National de Suivi de l’Accord de la Saint-Sylvestre (CNSA), Joseph Olengakoy, a rencontré ce lundi 6 juillet la cardinal Fridolin Ambongo Besungu pour un échange autour de la situation qui prévaut depuis l’entérinement, par l’Assemblée nationale, de Ronsard Malonda comme président de la commission électorale nationale indépendante (CENI).

À l’issue de cette rencontre, Joseph Olenghankoy a affirmé avoir eu un échange franc avec le cardinal et promis de poursuivre sa ronde auprès des responsables des autres confessions religieuses.

« Nous sommes venus rencontrer l’un de plus pasteurs de notre pays, le cardinal Fridolin Ambongo. Tout ce que nous pouvons dire à ce stade, c’est qu’on a eu un échange franc. Le souci de tout le monde est de voir ce pays avancer. Nous continuons notre parcours pour rencontrer d’autres responsables en vue de débloquer cette situation », a déclaré Joseph Olenghankoy.

Le 2 juillet dernier, la plénière de l’Assemblée nationale entérinait la désignation de Ronsard Malonda comme Président de la CENI sur base d’un procès verbal déposé par 6 confessions religieuses sur les 8 qui composent la commission d’intégrité et médiation électorale (CIME).

L’Eglise du Christ au Congo (ECC) et la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) sont toujours opposées à la candidature de Ronsard Malonda Ngimbi, actuel Secrétaire Exécutif National de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

« Avoir ce Monsieur que je respecte par ailleurs et dont je reconnais le professionnalisme, la technicité, l’avoir à la tête de la CENI, c’est la continuité de l’ancienne CENI. Est-ce que les congolais accepteraient cela? L’enjeu est de taille. Il s’agit de redonner confiance au peuple congolais au système électoral. Si on doit aller aux élections avec la CENI Nangaa bis, il y a aura peu de congolais qui se mettront debout pour aller voter », déclarait Donatien Nshole Babula, secrétaire général de la CENCO.

Actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici