Plusieurs cadres et militants de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) au Sud-Kivu sont descendus dans la rue ce vendredi 07 août 2020, à Bukavu. Ils ont été accompagnés par des militants et cadres de l’Alliance de Forces Démocratiques du Congo(AFDC) du sénateur Modeste Bahati Lukwebo.

Ils exigent un procès équitable et indépendant de Vital Kamerhe en appel à la cour d’appel de Kinshasa.

Dans leur mémorandum déposé au gouvernorat de province, ils condamnent l’acharnement politico-judiciaire à l’endroit du directeur de cabinet du chef de l’État Vital Kamerhe.

” Nous regrettons la manière dont notre fils, l’honorable Vital Kamerhe, est traité par la justice congolaise. Nous demandons au président de la République de s’impliquer personnellement pour la libération de Vital Kamerhe, et cela au plus vite, car sa place n’est pas à Makala, mais plutôt le pays bénéficiera de son expertise”, a déclaré Georges Musongela, un élu de la ville de Bukavu.

Le vice gouverneur Marc Malago qui a réceptionné le mémorandum félicite les militants de l’UNC pour la discipline affichée lors de cette marche et promet de transmettre le mémorandum au chef de l’État.

Les cadres de l’AFDC de Lukwebo justifient leur présence à cette marche par la recherche d’un Etat de droit.

Déogratias Cubaka, à Bukavu

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici