Ecoutez cet article

Le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps), Augustin Kabuya, s’est invité au débat qui oppose l’inspecteur chef de service à l’IGF, Jules Alingete, au ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Tony Mwaba, autour de fonds destinés à la paie des surveillants du Test national de fin d’études primaires (TENAFEP).

“C’est un problème d’incompréhension qui n’a rien à voir avec le détournement”, a-t-il lâché mercredi 18 août dernier lors d’une matinée politique. Et de poursuivre, ” l’IGF veut que l’argent respecte le circuit normal (bancaire) pour la paie, le ministre trouve qu’en ouvrant un compte pour 40 000 FC, amenuise davantage ce montant “.

Ce langage est adopté, depuis le début de ce dossier, par plusieurs ” Combattants ” de l’Udps qui soutiennent qu’ “il s’agit d’un problème interne entre deux enfants de l’Udps. Nous ne prendrons partie pour personne”.

Toutefois, lors de sa dernière sortie médiatique mardi 17 août, le patron de l’IGF avait souligné que ” ce paiement ne se fera que par voie bancaire ou électronique.

L’Acaj de Maître Georges Kapiamba a soutenu l’IGF dans cette démarche, de même que Mike Mukebayi Nkoso, député provincial élu de la ville de Kinshasa, et plusieurs autres personnalités qui pensent que le paiement par une voie autre que bancaire ne peut qu’éveiller des soupçons de détournement.

Media Congo Press

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici