Ecoutez cet article

Sans quitter Joseph Kabila, Adolphe Lumanu et Evariste Boshab, deux caciques du PPRD, ancien parti présidentiel, ont rallié l’Union sacrée de la nation (USN). Ils sont très remuants pendant ce temps où le Président Félix Tshisekedi est en tournée dans l’espace Kasaï.

Les deux hommes, chacun dans sa bastion, s’emploie à mobiliser pour assurer à Fatshi un accueil triomphal. Boshab à Mweka, dans le Kasaï, et Lumanu à Kabinda, dans le Lomami, sont dans l’équipe d’avance du Président de la République, et leur déplacement, selon des sources concordantes, a été pris en charge par la présidence.

Comme Boshab, Lumanu a motivé sa décision de rejoindre le navire USN en ces termes: « L’Union sacrée est une vision. Ce n’est ni une plateforme ni un parti politique. Il (le Président Félix Tshisekedi) a dit soutenez-moi pour que nous faisions du Congo, un autre Congo grand, prospère et respecté sur la scène internationale. Qui va refuser de soutenir son chef quand il est dans une vision dans laquelle tout le peuple se retrouve ».

Il a en outre tenu à clarifier sa position en précisant: « je suis un élu du peuple. J’ai un mandat dans ma circonscription. Le Président, sa circonscription, c’est l’ensemble du territoire national. Nous le soutenons. Il ne nous a pas demandé de quitter nos partis. Nous avons le mandant du PPRD mais nous soutenons le Chef de l’Etat dans son action ». C’est fort de ce soutien que « nous sommes venus mobiliser notre base pour lui réserver un accueil » digne.

Se voulant reconnaissant envers Joseph Kabila de tous les bienfaits reçus de lui, Adolphe Lumanu a mis en garde tous ceux qui, par ingratitude, ont craché sur l’ancien Président congolais. « Je suis du PPRD. Je l’ai dit à la population. Ceux qui sont partis, ont voulu tromper et croient que l’Union sacrée est une blanchisserie et qu’ils doivent oublier tous les bienfaits de là où ils viennent, l’histoire les jugera le moment venu. Tous ceux qui sont passés par moi pour avoir le mandat ou pour être positionné quelque part, en répondront le moment venu », a-t-il dit.

Gabin K
Opinion-info

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici