Ecoutez cet article

Inauguré par le chef de l’État Félix Tshisekedi le 31 décembre 2020, le saut-de-mouton censé désengorger le district dense de la tshangu dans la partie est de la ville de Kinshasa, n’a pas changé la situation, restée la même : les embouteillages continuent toujours de gagner du terrain.

Vers les heures de pointe, autour de 16 heures, arriver chez soi est un calvaire, on y consacre un minimum de heures du temps rien que sur ce tronçon, sur le saut-de-mouton comme sur le boulevard Lumumba, les véhicules en sont bloqués.

Pour les habitants de la Tshangu, le remède à ce mal est la construction des routes secondaires tant décriée.

Notons que trois sauts de moutons ont été construits dans la partie est de Kinshasa, à savoir celui de Masina Pascal, Masina Bitabe et Debonhomme, dans la commune de Matete, dans le cadre du projet 100 jours du chef de l’État Félix Tshisekedi.

Daniel Aloterembi
Media Congo Press

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici