Ecoutez cet article

« Dans n’importe quelle situation, on ne peut justifier le fait qu’un agent de l’ordre tire sur un élève », a réagi sur Twitter, Billy Kambale, ministre de la jeunesse et initiation à la nouvelle citoyenneté.

L’écolier de 16 ans est décédé après avoir reçu une balle dans le ventre au quartier Karisimbi. Le coup de feu a été tiré par un policier qui voulait disperser les habitants, exaspérés par le regain d’insécurité urbaine à Goma.

Billy Kambale qui désapprouve ce qu’il considère de « violence répétée des policiers sur les manifestants », appelle la justice à se saisir du dossier de ce policier à la gâchette facile.

En ce moment, la situation est particulièrement tendue à Goma. Des barricades sont érigées sur plusieurs axes pour empêcher la progression des manifestants. La sécurité a été renforcée dans la ville, des militaires sont venus à la rescousse des policiers qui semblaient dépassés par la situation.

Ce meurtre intervient alors qu’au moins 3 autres personnes avaient trouvé la mort la semaine dernière dans les manifestations dirigées contre la force de l’ONU, accusée de passivité alors que des présumés ADF tuent à Beni.

Cas-Infos

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici