Ecoutez cet article

La Présidence de la république n’a pas fini de parler d’elle. L’exécution de la loi des finances 2021 a mis en lumière, selon le rapport de l’Observatoire de la dépense publique (ODEP), l’aggravation des pratiques supposées de corruption et autres surfacturations de biens des services. C’est notamment le cas de la Task Force présidentielle, dont le coordonnateur et conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de la couverture maladie universelle, est sorti de son silence pour répondre aux allégations de malversations financières de l’ONG ODEP qui le cite nommément dans le contrat passé avec la Pharmakina où il y aurait surfacturation.

Réaction du Dr Roger Kamba, la Task Force présidentielle n’existait pas encore au moment de fait. Il précise que sa structure n’a pas un compte bancaire et ne gère pas les fonds Covid-19. D’après ce proche collaborateur ce sont des accusations gratuites et sans fondement qui ont été diffusées et propagées par l’ODEP, le jetant en pâture aux médias.

Autre affaire qui a fait beaucoup de bruit, c’est le projet » Tshilejelu « , consistant à réhabiliter et à moderniser la voirie des villes de Kinshasa et de l’espace Grand Kasaï, et sur lequel pèsent des soupçons de détournement de 14 millions. Après Marcellin Bilomba, c’est au tour du DG a.i d’être accusé de détournement de 14 millions de dollars. Ce que l’intéressé réfute catégoriquement. C’est faut et même » fou » dans le contexte actuel avec le contrôle qu’effectue l’IGF sous le mandat de Fatshi, martèle-t-il, soutenant plutôt avoir sorti 3, 17 millions de dollars pour les six projets qu’il exécute dans le Kasaï-Oriental.

La Primature non plus n’est pas en reste. Grâce aux informations recueillies par l’Ong ACAJ, on sait désormais qu’elle comprend 208 membres et non 606 membres, comme prétendu.

DK
Forum des as

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici