Ecoutez cet article

Les députés nationaux de l’Union sacrée de la nation ont évalué trois jours durant leurs activités afin de taire les frustrations qui ont failli faire chavirer le navire.

Réunis autour de Jean-Marc Kabund-A-Kabund, premier vice-président de l’Assemblée nationale et coordonnateur de l’Union sacrée parlementaire, les élus nationaux ont passé au peigne fin les activités de l’Union sacrée depuis sa mise en place jusqu’à ce jour.

Les échanges ont tourné autour des critiques objectives à faire pour améliorer les conditions de vie des populations et de travail de députés tant à l’Assemblée nationale que dans leurs circonscriptions électorales respectives afin de permettre au chef de l’État de réussir sa mission et répondre aux aspirations du peuple. A l’unanimité, les députés nationaux membres de l’USN ont pris la résolution de se réunir chaque mois pour évaluer leurs actions, faire adopter au sein de l’Assemblée nationale l’obligation des contrôles parlementaires chaque semaine pour permettre aux membres du gouvernement et gestionnaires des entreprises publiques de rendre compte de leur gestion aux représentants du peuple.

Face à l’épineuse question des dissensions qui se constatent entre les membres de ce regroupement au sujet de différents points brûlants de l’actualité politique de l’heure, les députés de l’US ont convenu de « gérer à l’avenir les questions concernant les membres de la structure à l’interne pour éviter des frustrations entre les parlementaires ».

Pour en finir avec ces frustrations, une coordination de la majorité parlementaire de l’Union sacrée sera mise en place pour l’organisation permanente de la majorité parlementaire avec des groupes d’études et stratégies pour enrichir les propositions de lois, les contrôles parlementaires, la préservation de l’unité entre différents membres représentés par l’Assemblée nationale et anticiper sur toutes les formes des plans tendant à détruire l’Union sacrée de la nation.

Ouragan

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici