Le président de la République, Félix Tshisekedi , a accordé la grâce à plusieurs prisonniers dont le défenseur des droits de l’homme Firmin Yangambi et l’opposant Franck Diongo.

Après une journée de suspense , c’est le directeur de cabinet du président de la République , Vital Kamerhe qui est apparu sur les écrans , à la radiotélévision nationale congolaise (RTNC) pour annoncer la libération “dans quelques heures” de Firmin Yangambi ex-candidat déclaré à la présidentielle de 2011 et Franck Diongo Shomba, président du Mouvement lumumbiste progressiste (MLP).

Si Yangambi avait été condamné en 2010 à mort par la Cour militaire de Kinshasa/ Gombe pour “détention illégale d’armes de guerre et tentative d’organisation d’un mouvement insurrectionnel”, Diongo avait été condamné en 2016 pour “séquestration de trois militaires de la Garde républicaine” à Kinshasa.

“10 ans dans la fosse aux lions, à mains nues. Rien qu’avec notre esprit. Dieu a opéré. Le peuple des petits a coopéré. La victoire est à Dieu. Gloire à Dieu. Paix et Respects à mon peuple des gladiateurs. Ns devons sauver le Congo”, a tweeté Firmin Yangambi depuis sa cellule , à la prison de Makala.

La présidence de la République a demandé “à toute personne ou famille concernée par l’arrestation d’un membre depuis le 1er Janvier 2015 jusque au 31 décembre 2018 de se signaler , ils pourront être libérés”, a indiqué le directeur de cabinet du président de la République.

Christine Tshibuyi

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici