Ecoutez cet article

C’est par un tweet qu’Augustin Matata Ponyo a annoncé ce mardi le résultat d’un test effectué la veille.

D’après lui, il a été victime d’un empoisonnement: « A tous les congolais et citoyens du monde. C’est bien dommage pour ce qui nous est arrivé. Les résultats préliminaires du test indiquent que nous avons été empoisonné. Union de prières et merci pour tout votre soutien ». Son entourage affirme qu’il ne se sentait pas bien déjà depuis quelques jours.

Lundi, ses avocats s’étaient rendus au cabinet du procureur général près la cour constitutionnel pour répondre à une invitation qui était destinée à l’ancien premier ministre. Ses proches parlent d’un acharnement.

Pour rappel, la justice avait renversé le 15 juin la décision prise la veille de placer en résidence surveillée M. Matata, soupçonné de détournement de fonds publics.

La justice reproche à l’ancien Premier ministre d’avoir “payé plus de 110 millions de dollars à des créanciers fictifs, victimes de la zaïrianisation des entreprises étrangères” lorsqu’il était au gouvernement, a-t-il expliqué.

Les sénateurs congolais s’étaient prononcés contre des poursuites visant M. Matata dans une première affaire. Mais, le 5 juillet, six membres du bureau du Sénat ont consenti à une demande du procureur près la Cour constitutionnelle de lever l’immunité parlementaire du sénateur Matata Ponyo.

Actualite.cd

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici