Ecoutez cet article

Depuis la matinée de ce lundi, des rafales des balles se font entendre à MAJENGO, bastion de la révolution à GOMA.

A la base, une manifestation des civils contre les tueries, kidnapping et assassinats des populations en plein état de siège dans le Nord-Kivu, après avoir décrété une journée ville morte.

Dans les altercations, un civil est succombé de suite d’une balle, d’après de sources concordantes qui ajoutent que des cas des blessés et d’autres morts seraient signalés.

Ces jeunes ont réussi à ravir des armes aux éléments de la police.

L’insécurité urbaine grandissante, tueries, et kidnappings sont devenus monnaie courante malgré l’état de siège, ont débouché à des barricades des routes par la population pour exprimer un ras-le-bol ce lundi matin.

Il faut signaler que ces tirs nourris ont semé la peur dans la ville de Goma, où la majorité des parents refusent d’envoyer leurs enfants à l’école, et eux-mêmes dans leurs activités.

Ivan Honoré
24h

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici