Ecoutez cet article

Martin Fayulu a fait un constat amer à Lisala dans la province de la Mongala. Aucune infrastructure viable. Pas d’écoles, ni de routes.

D’où la question, « l’argent de 100 jours qu’ils ont volé. 660 millions de dollars, ils ne pouvaient même pas mettre une partie ici pour des travaux ? ».

Le membre du présidium Lamuka conçoit mal que le régime Tshisekedi n’ait pas pu construire même un stade viable, ni un cimetière encore moins un hôpital ou un grand marché au chef-lieu de la Mongala.

L’ancien candidat à la présidentielle de 2018 demande à la population de Lisala de se réveiller et de s’opposer à la mauvaise gestion du régime actuel. Fayulu a rappelé que ceux qui ont volé le pouvoir du peuple en 2018, veulent séparer les Congolais.

Le leader de l’Engagement pour la citoyenneté et le développement (Ecide) a réellement taclé le pouvoir Udps vendredi 28 janvier lors de son meeting au stade Matata sport.

« Mes chers compatriotes, voler n’est pas bon. Ceux qui ont volé le pouvoir du peuple, veulent séparer les enfants du Congo. On ne va pas l’accepter. L’amour doit régner entre nous. Parce que nos ennemis, les gens de mauvaise foi veulent créer la discorde afin qu’ils vendent notre pays. On ne peut pas les suivre (…) », s’est-il exprimé devant la foule.

Le président élu (comme l’appellent ses sympathisants), se dit heureux de voir les parents et les enfants de Lisala en train de chanter à sa gloire et les autres en fondant même en larmes.

Patrick Mputu
Ouragan

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici