Ecoutez cet article

L’ abbé Aimé Lusambu est réhabilité, hier jeudi 12 mai via une correspondance officielle de la chancellerie de l’Archidiocèse de Kinshasa ( Archikin), comme curé de la paroisse Saint François de Sales et curé-doyen du doyenné portant le même nom. Ce, après une suspension de 21 jours ( datant du jeudi 21 avril) suite à ses déclarations jugées de mauvais goût sur des ecclésiastiques qui ont des enfants.

Un communiqué officiel chasse un autre. Telle est la hiérarchie dans l’église catholique.

La réhabilitation de l’abbé Aimé Lusambu est réellement effective à la grande joie des fidèles catholiques du doyenné en général et de la paroisse Saint François de Sales en particulier.

» La chancellerie de l’Archidiocèse de Kinshasa informe le peuple de Dieu, qu’à dater du jeudi 12 mai, *prend fin la mesure conservatoire d’éloignement *de Monsieur l’abbé Aimé Lusambu de ses offices du curé de la paroisse Saint François de Sales et du curé- doyen du doyenné qui porte le même nom », renseigne le document officiel émanant de l’abbé Édouard Isonga, Secrétaire chancelier.

« Le curé suspendu » de cette plus grande bâtisse chrétienne de Kintambo a été invité devant les fidèles juste après la prédication du cardinal Fridolin Ambongo Besungu et sa demande de pardon a été officiellement acceptée par l’archevêque de Kinshasa. C’était à l’occasion de la messe de 09h, l’unique célébrée, le dimanche 08 mai dernier et qui comptait pour le 4è dimanche du temps de Pâques où l’on célébrait aussi la fête de vocation.

Cette célébration eucharistique était très attendue par les fidèles pour, premièrement, la venue du cardinal, Fridolin Ambongo, deuxièment concernant l’actualité relative au dossier très brûlant dudit prêtre suite à ses propos qui ont suscité un tollé général sur les réseaux sociaux.

UNE FAUTE AVOUÉE EST À MOITIÉ PARDONNÉE

» J’avoue en âme et conscience et je reconnais devant Tata Cardinal et toute la communauté des fidèles de Saint François de Sales cette blague de mauvais goût. Il suffit de s’en rendre compte. Elle nous a heurtés et plusieurs sensibilités, scandalisés plus d’un. Je me tiens devant vous pour regretter sincèrement cette grosse imprudence de ma part. C’est pour cela que j’ai demandé de prendre la parole à cette église paroissiale afin d’implorer le pardon du Tata Cardinal, de ses évêques auxiliaires et de toute l’église. Mais je promets à nouveau mon obéissance et mon attachement fidèle à l’archevêque métropolitain.

Je sollicite en même temps vos prières et conseils afin qu’à l’avenir une telle imprudence ne se commette plus. Je reconnais ma sollicitude paternelle de son éminence et de la sainte Vierge Marie, la mère de Dieu. Une fois de plus, pardon, pardon, pardon », a regretté l’ abbé Aimé Lusambu lors de cette messe qui a réuni une pléthore de fidèles catholiques.

Gloire BATOMENE
Forum des as

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici