Dans sa communication, le vendredi 8 novembre 2019, lors de la 9e Réunion ordinaire du Conseil des ministres, à la Cité de l’Union africaine, Félix Tshisekedi a développé cinq points importants à l’intention de l’exécutif national.

A en croire le compte-rendu cette réunion, il s’agit de la création d’une Agence pour améliorer le climat des Affaires ; de l’affirmation du leadership de la RDC dans le domaine de l’environnement ; de l’application des résolutions du forum de Matadi sur l’énergie ; des modalités de collaboration entre les membres du gouvernement ; et, enfin, de la cohésion gouvernementale.

En ce qui concerne le premier point, Félix Tshisekedi a annoncé la création d’une « agence pour l’amélioration du climat des affaires », afin de favoriser et de rendre attractifs les investissements en RDC. Ainsi, il a responsabilisé les experts de la présidence de travailler dans cette logique.

Il les a orientés vers madame le vice-premier ministre, ministre du Plan, pour approfondir cette initiative avant l’adoption en Conseil des ministres.

Concernant l’affirmation du leadership de la RDC dans le domaine de l’environnement, le président de la république a annoncé la création d’une « agence de transition écologique » qui permettra de mettre en œuvre, de manière optimale, les potentialités de la RDC dans ce secteur.

Le ministre de l’environnement a été invité à s’ impliquer, en s’inspirant de l’expérience d’autres pays dans ce domaine.

Concernant l’application des résolutions du forum de Matadi sur l’énergie, Félix Tshisekedi a invité le gouvernement à les mettre rapidement en œuvre, notamment celles relatives à l’autorité de régulation, en installant ses animateurs.

Pour ce qui est des modalités de collaboration entre les membres du gouvernement, le président de la république a invité ces derniers à travailler de manière collégiale, en évitant tout acte ou comportement contraire au principe de solidarité gouvernementale.

Abordant, enfin, le point relatif à la cohésion entre les membres du gouvernement, le chef de l’État a rappelé les recommandations qu’il a faites lors de la 8ème réunion du Conseil des ministres selon lesquelles,lorsqu’on entre au gouvernement, on n’a pas de couleurs politiques.

La seule obligation à laquelle est astreint le ministre est de respecter et d’appliquer le programme du gouvernement qui a été présenté par le Premier ministre, chef du gouvernement, et inspiré par le président de la
république.

“Les membres du gouvernement sont exclusivement au service de la nation dans l’exercice de leurs fonctions”, a-t-il conclu.

MCP

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici